note à moi-même : commencer par savoir l’aventure que nous sommes prêts à vivre, et adapter son entourage à ce désir.

Chères lecteurs/lectrices,

Cela fait longtemps que je veux vous écrire sur un « thème » mais le temps me manquait. A la rentrée, tout s’enchaîne : le nouveau lieu de vie, le nouveau montant de loyer (plus élevé, en l’occurrence), les nouveaux cours de ma nouvelle filière, les soirées avec de nouveaux ami(e)s… Il y a beaucoup de NOUVELLES choses, mais toujours entourées de petits plaisirs auxquels j’ai l’habitude afin de ne pas me sentir mal et déstabilisée.

Mon amie Cécile (tu sais la blonde qui me suit de partout et que tu retrouves sur mon Instagram ?) fait d’ailleurs partie de la section tendre coutume.

Les amis sont là pour nous guider et nous accompagner dans notre vie. Ce sont les seuls présents qui te comprennent et qui sont affectés par ce qui t’arrive parce qu’ils se sentent impliqués. Ils cherchent à nous aider, même s’ils ne peuvent rien faire. Ils se soucient de nous.

Passagers ou compagnons, peu importe la période dans laquelle ils nous accompagnent, ils jouent un rôle important.

Dans la vie il faut savoir oser faire des choses que nous ne serions peut-être pas capable de faire dans d’autres circonstances. Et balayer ces circonstances. Il faut accepter les défauts de notre entourage, les aimer pour qui ils sont. Sinon, comment pourrions-nous demander à être aimé pour ce que nous sommes?

La plus grande des erreurs, c’est le mensonge. Si nous cachons des choses aux autres, cela veut dire que nous ne les acceptons pas, que l’on se ment à soi-même. Cela dépend de la confiance en soi.

J’ai su évoluer dans ma perception de moi-même en écoutant les autres et en les observant. Mais à un moment donné, il faut se réveiller ma vieille et oser être soi-même. Parce que toutes les autres personnalités sont déjà prises.

C’est grâce à mon passé que je pense être arrivée à avoir une parfaite maîtrise de moi-même, de ma vie et de mes sentiments.

C’est vrai : la photographie fût un remède, même si les gens pensent que je me cache derrière. En étant modèle, je me révèle. Comme dans une thérapie, la timidité est mise de côté.

De plus, quand la personne en face de nous n’est pas seulement une connaissance, mais une amie, elle comprend beaucoup plus les envies et les buts recherchés. Elle a l’œil dans l’obturateur et le doigt sur le déclencheur. Pour une photographe, il est évident que c’est frustrant de ne pas pouvoir se dédoubler pour être à sa place. Je ne pouvais avoir confiance qu’en elle, en son seul œil d’artiste, et sa propre perception du monde et de sa beauté.

Être sur une photographie comme on l’est dans la réalité demande un certain effort, mais quand on a déjà ouvert son âme aux yeux de la personne qui te capture, c’est tellement plus facile. Lui faire confiance, c’est avoir confiance en nous-même, car on se permet des choses que l’on ne se permettrait pas si ça avait été une autre personne.

Je l’ai expérimenté avec ses photos car j’étais heureuse et sans gêne. J’ai vu qu’il y avait une entraide, un retour. Et de cela sont nées ces photos parce que l’amitié qui est entre elle et moi est sans tabou.

Je vous ai offert ce qu’il y avait de mieux en elle et en moi, le remarquerez-vous ?

HM2A2913 HM2A2914 HM2A2918 HM2A2921  HM2A2926(1) HM2A2930(1) HM2A2937(1) HM2A2942(1)

HM2A3009 HM2A2961(2)

HM2A2968(1) HM2A2965(1) HM2A2967(1)

HM2A2980(1)

HM2A3019 HM2A2983(1)

HM2A2992

♦♦ Ce que je porte ♦♦

Chapeau H&M

Veste Pimki

T-shirt H&M

Collier Burton

Jupe H&M

Chaussure Nike

Sac Pimkie

HM2A3000

HM2A3011  HM2A3040 HM2A3021 HM2A3050

page

HM2A3017 HM2A3084(1) HM2A3057

HM2A3016

J’espère que cet article vous plait. Je remercie ma Cécile, ma photographe de l’extrême adorée, pour ces fabuleuses photos

N’oubliez pas de me laissez un commentaire avec un avis. Des bisous mes chats.

Tendresse et chocolat

 

 

 

 

 

About

Hello this is my blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *